2011, année record pour les vins de la vallée du Rhône

Vin du RhôneRécolte en hausse, stocks en baisse, progression du bio, forte hausse du marché des rosés, meilleures ventes de l’histoire à l’export, les vins du Rhône ont battu tous les records en 2011 !

Commençons par nous attarder sur un chiffre qui intéresse forcément tout producteur agricole : le niveau des récoltes. Après une série d’années peu abondantes, 2011 redresse sensiblement la barre en progressant de 8% par rapport à 2010 qui a été une année exceptionnellement basse, surtout dans le Rhône sud. Avec 3 millions d’hectolitres, la vallée du Rhône est revenue à un niveau proche de 2005, tout en restant en dessous de la moyenne de ces dix dernières années.

Ce qui est encourageant et relativement logique au vu d’une série d’années peu prolixes, c’est que le niveau des stocks n’a jamais été aussi bas depuis dix ans (2,3 millions d’hectolitres).

Plus intéressant encore sur un plan économique, 2011 a été un excellent millésime pour les exportations, avec une progression de 19% en valeur, une moyenne qui cache des différences importantes. Les destinations les plus lointaines ont littéralement “explosé” : + 130% en Chine, +96% en Corée du Sud et +52% à Hongkong.

En Europe, malgré un environnement économique morose, le CA des AOC rhodaniennes progresse un peu partout, notamment dans l’Europe du nord (+25% en Allemagne, + 28% au Danemark, +17% en Irlande).

Enfin, en Amérique du Nord, et en particulier aux Etats-Unis où le Rhône est cité comme la région la plus qualitative pour les vins vendus entre 10 et 20 dollars, les ventes ont progressé de 27% en valeur (11% au Canada).

A noter également, en marge de cette progression des ventes, la part de plus en plus importante prise par les vins rosés dont la production a pratiquement doublé en 6 ans. Trois appellations rhodaniennes en ont même fait leur couleur dominante : les Côtes du Luberon, les Côtes du Ventoux et les Costières de Nîmes qui représentent à elles trois 60% des rosés du Rhône. Il faut dire que la demande en France et à l’étranger (particulièrement en Grande-Bretagne) croit à une vitesse vertigineuse depuis quelques années.

Enfin, signe qualitatif intéressant, le nombre de domaines en bio progresse très rapidement depuis quelques années, les conditions climatiques étant bien entendu favorables dans la région. Avec 5000 ha, le vignoble bio rhodanien représente aujourd’hui 8% des surfaces nationales, ce qui en fait le deuxième vignoble bio de France.

A lire également :

Six bouteilles de vin de Bourgogne vendues chaque seconde !

Vins de Bordeaux : record d’exportations en 2011

Chiffre record à l’export en 2011 pour les vins et spiritueux français

Vins de Bourgogne : les exportations toujours en hausse

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Bonne table : la Villa Lalique, un écrin de luxe pour les grands vins d’Alsace

Le vin et l’art, l’art et le cristal, le cristal et le vin… Tout se tient ! Sivio Denz inaugurait en ...

Revue d’amateurs : Le Rouge et le Blanc, les bonnes feuilles de l&#039automne

A savourer sans modération, une fois de plus, le numéro d’automne de la revue le Rouge et le Blanc qui ...

2018, année record pour la production mondiale de vin

En 2018, la production mondiale de vin a progressé de 14,5%. Une hausse historique, la plus importante depuis 15 ans.