2011, année record pour les ventes de cognac dans le monde

Le plus connu des spiritueux français a atteint en 2011 les meilleurs chiffres de vente de sa longue histoire, tant en valeur qu’en volume. Un record avant tout dû à des performances exceptionnelles à l’exportation.

2011 restera donc comme une année record pour le cognac qui confirme sa très bonne santé à l’image des chiffres publiés par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC). L’AOC enregistre en effet une croissance en volume significative de 6,4% par rapport à l’année précédente, soit 455 958 hectolitres d’alcool pur et 162,9 millions de bouteilles vendues.

Record battu tant en volume qu’en valeur puisque le chiffre d’affaires des ventes de cognac dans le monde dépasse les 2 milliards d’euros, ce qui correspond à une augmentation importante (plus de 10%) par rapport à 2010. Une croissance due à l’augmentation des volumes, mais conjuguée aussi à une amélioration de la qualité puisque le haut de gamme (label XO) est celui qui progresse le plus (+15,3%).

Il faut noter que le cognac réalise 97% de ses ventes à l’exportation. Parmi les trois principaux marchés à l’étranger, l’Extrême-Orient représente la plus grosse part en volume et pèse 35,8%. Notons, dans cette zone géographique, une hausse de 20,1% sur l’année pour le seul marché chinois.

La zone de L’Alena (Accord de Libre Echange Nord-Américain signé entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique) représente quant à elle 31,2% des parts mondiales et progresse de 3,2% Au sein de cette zone géographique, les Etats-Unis demeurent le premier importateur de «Yak », pour reprendre le langage des rappeurs américains, avec 48,4 millions de bouteilles importées.

Enfin, la part de 28,8% que représente le continent européen est restée stable.

A lire également :

Vinification : les mystères du cognac

Lexique du vin : le patois du cognac

Le Cognac: so bling bling !

Consultez les ventes de spiritueux en cours sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Interview BFM | Les grands flacons de Champagne ont-ils une valeur patrimoniale ?

La Champagne, valeur-plaisir ou valeur de placement ? Une interview d’Angélique de Lencquesaing sur BFM Business.

Echappée belle : Valençay, son vignoble, son château et ses vins

Valençay est la seule appellation de France à voir double, reconnue à la fois pour ses vins et son fromage. Mais Valençay, c'est aussi son magnifique château, propriété de Talleyrand ...

Viticulture monastique et viticulture princière

Labor et fides ! Le sécateur et la foi. C'est qu'on savait boire dans ce temps-là. Le vin était un signe extérieur de richesse très prisé, ne pas en offrir ...