2005 – 2010 : les 100 meilleures progressions de cours sur les vins de Bordeaux

se disputent les 10 premiers rangs du palmarès des plus fortes progressions de cours enregistrées sur 5 ans, entre fin 2005 et fin 2010. Les millésimes de Lafite qui ont le plus progressé sont 1982, 1996 et 2000. Du côté des Carruades, 1996, 2000 et 1995 tiennent la corde.

La progression de Château Latour dans les millésimes 1996, 1982 et 2000 est forte, mais plus récente sur le marché français. Le vin issu des jeunes vignes de Latour, les Forts de Latour est particulièrement recherché dans le millésime 2000.

Petrus figure en bonne position dans ce palmarès avec les millésimes 1990 et 2000. Quand à Château Mouton Rothschild, il se distingue avec les millésimes 2000 et 1986 (100/100 Parker)

Si Château Margaux n’est présent, dans les 20 premières positions du classement, que dans un millésime, son second vin, Pavillon rouge de Château Margaux, enregistre de belles performances dans les millésimes 1990 et 2000.

Parmi les vins plébiscités par l’Asie, signalons également la présence au palmarès de Château Beychevelle 2000.

Parmi les « outsiders », ceux dont on parle un peu moins quand il s’agit d’évoquer l’appétit asiatique pour nos grands crus bordelais, signalons La Mission Haut Brion 1982 et 1989, Ausone 2000, Lafleur 1982, Palmer 2000, Lynch Bages 1995. Montrose est représenté par son millésime 1996, et non par le 1990 qui avait pourtant été, lui aussi gratifié d’un 100/100 Parker.

Soulignons que le millésime 2000 est le plus fortement représenté au palmarès (13 vins sur les 50), devançant le 1982 (11 vins) qui était sans doute le précédent grand millésime de référence – et de placement. Un signe fort de l’avènement de 2000 en tant qu’année de référence en termes de placement vin.

Vin cote à fin 2005 cote à fin 2010 Variation %
Carruades de Lafite 1996 33 218 561,55%
Carruades de Lafite 2000 35 230 548,05%
Carruades de Lafite 1995 31 176 471,54%
Lafite Rothschild 1982 499 2 514 403,85%
Lafite Rothschild 1996 226 1 029 355,20%
Lafite Rothschild 2000 320 1 421 344,06%
Lafite Rothschild 1995 147 617 318,82%
Lafite Rothschild 1986 274 1 090 297,72%
Carruades de Lafite 1982 40 155 289,10%
Lafite Rothschild 1989 160 615 285,82%
Carruades de Lafite 1990 51 157 208,33%
La Mission Haut Brion 1982 231 708 206,18%
Lafite Rothschild 1985 151 457 202,65%
Latour 1996 186 546 192,95%
les Forts de Latour 2000 49 142 190,26%
Ausone 2000 447 1 251 180,26%
Lafite Rothschild 1990 236 640 171,49%
Latour 1982 445 1 156 159,70%
Latour 2000 323 734 127,44%
La Mission Haut Brion 1989 271 615 126,52%
Lafleur 1982 883 1 897 114,86%
Ausone 1995 153 327 113,48%
les Forts de Latour 1982 70 149 112,86%
Mouton Rothschild 2000 329 691 110,24%
Palmer 2000 83 170 103,91%
Pavillon Rouge 2000 50 101 103,68%
Petrus 2000 1 351 2 726 101,80%
Margaux 2000 354 702 98,43%
Haut Brion 2000 265 521 96,42%
Pavie 2000 151 292 93,43%
Petrus 1990 1 230 2 346 90,81%
Mouton Rothschild 1986 283 536 89,25%
Haut Brion 1989 401 758 88,90%
Lynch Bages 1995 47 89 88,09%
Haut Brion 1990 236 443 87,78%
Petrus 1982 1 504 2 820 87,51%
Haut Brion 1982 269 501 86,34%
Beychevelle 2000 38 71 84,97%
Latour 1995 171 315 84,71%
Lafleur 1989 313 577 84,35%
Petrus 1989 1 105 2 015 82,38%
Ausone 1996 160 292 82,19%
Montrose 1996 42 76 79,69%
Pavie-Macquin 1985 22 40 79,11%
Mouton Rothschild 1996 144 255 77,23%
Lafleur 1986 167 292 74,81%
Pavillon Rouge 1990 59 103 74,58%
Mouton Rothschild 1982 475 828 74,32%
Mouton Rothschild 1995 147 256 73,66%
Brane-Cantenac 1996 27 46 72,00%
les Forts de Latour 1990 74 126 71,43%
Palmer 1990 96 164 71,38%
Margaux 1990 410 699 70,70%
Angélus 2000 116 198 70,69%
Léoville Las Cases 2000 140 238 70,00%
Haut Brion 1995 148 251 69,67%
Latour 1985 151 256 69,61%
La Mission Haut Brion 1995 74 125 67,87%
La Mission Haut Brion 2000 274 460 67,83%
Montrose 1990 202 334 65,59%
Ausone 1985 105 173 65,20%
La Mission Haut Brion 1986 84 138 64,87%
Petrus 1996 495 813 64,44%
Pape Clément 2000 59 96 63,99%
Palmer 1995 63 103 63,62%
Petrus 1985 511 834 63,27%
Lafleur 2000 620 1 011 63,08%
La Conseillante 1996 42 68 62,12%
Clos du Marquis 2000 28 45 61,44%
Margaux 1982 370 595 60,89%
Latour 1986 139 223 60,43%
les Forts de Latour 1995 49 79 60,36%
La Mission Haut Brion 1990 171 275 60,17%
Lafleur 1990 495 790 59,54%
Pavillon Rouge 1995 40 64 59,43%
Gruaud-Larose 1982 130 206 59,12%
Petrus 1986 501 797 58,96%
Haut Bailly 1982 36 57 58,17%
La Mission Haut Brion 1996 67 106 58,09%
Cheval Blanc 1990 453 715 57,78%
Léoville Las Cases 1986 137 216 57,57%
La Conseillante 1990 161 254 57,44%
Haut Brion 1996 136 214 57,24%
Pavillon Rouge 1996 42 66 56,89%
La Conseillante 1982 151 236 56,79%
Petrus 1995 647 1 012 56,41%
Latour 1989 172 269 56,30%
Pape Clément 1986 50 78 56,25%
les Forts de Latour 1996 44 69 56,07%
Lafleur 1996 130 202 55,38%
Ausone 1990 177 274 55,12%
Lynch Bages 1990 103 159 54,76%
Angélus 1986 72 111 54,70%
Beychevelle 1990 49 76 54,67%
Trotanoy 1990 119 182 53,16%
Margaux 1996 244 372 52,57%
Léoville Barton 1995 44 67 52,09%
Pavie-Macquin 2000 48 74 52,08%

Rechercher la cote d’un vin
Consulter les ventes de Bordeaux

A lire également :
Bordeaux 2000 : LA valeur de placement par excellence
Flambée des cours des Premiers Crus Classés

Haut Bailly

Retrouvez l’intégralité de cette analyse dans le document :

Ventes aux enchères de vins : analyse 2010 et perspectives 2011

A commander sur iDealwine.

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Pitock68

    C’est bien beau tout ça mais tout n’est que spéculation quand on voit les deuxièmes vins avec des hausses de +de 500% cela devient complétement fou voir débile.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Belles enchères : flacons insolites et grands formats

Parmi les beaux résultats enregistrés dans les ventes ces derniers jours, signalons les 863 euros atteints par un magnum de  ...

La belle enchère : Petrus 2005 fait son entrée dans les ventes

7800 euros : rassurez-vous, Petrus 2005 n’en est pas (encore) là. 7800 euros, c’était le prix qu’il a fallu récemment ...

Alsace-Jura-Savoie : TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Notre Tour de France continue avec les 20 domaines qui forgent la réputation des régions d'Alsace et de Jura-Savoie.