+0,35% pour le WineDex® : les indices iDealwine pratiquement stables en avril

avrilL’indice iDealwine® iDealwine a pratiquement fait du sur-place en avril, enregistrant une infime hausse de 0,35%. Ce sont les bordeaux qui ont imprimé la tendance avec une croissance de 0,95%, portée par ma bonne tenue de Petrus. La Bourgogne est quant à elle pratiquement stable (+0,29%) tandis que les vins du Rhône s’affichent en retrait de 0,81%.

indices iDealwinemai

Petrus soutient le marché

A Bordeaux, c’est la star de Pomerol, Petrus, qui a porté l’indice iDealwine® iDealwine Bordeaux en avril : les 2001, 2003 et 2006, adjugés respectivement 1533€, 1651€ et 1474€ affichent tous une progression de 8% par rapport à la cote iDealwine. Dans le même temps, les Bordeaux 2009 perdent du terrain : -10% pour Haut Brion (708€), -3% pour Mouton Rothschild (590€). Quant au Château Lafite, ses prix sont orientés à la baisse (-7% pour le 2000 à 1113€, -5% pour le 2002 à 460€) pour la plupart des millésimes produits à partir de 2000. On note en revanche quelques belles enchères sur les belles années plus matures, 1989 en particulier.

Premiers 2010 du domaine de la Romanée Conti

En Bourgogne, les 2010 de la Romanée Conti font leur apparition sur le marché. Le Grand Cru La Tâche avait déjà fait une première apparition dans les ventes aux enchères au cours des dernières semaines. Aujourd’hui les cours se stabilisent en légère baisse (-6%), à un niveau de prix élevé : 2123€, tout de même ! Sur les autres grands crus du domaine on frôle les 1000€ pour un romanée-saint-vivant (944€). Les Grands-Echézeaux et Echézeaux se vendent respectivement 826 et 719€. Notons, dans le même temps, que les vins du domaine Armand Rousseau, plébiscités depuis le début de l’année, se stabilisent : le chambertin 1990, qui avait atteint des sommets à 1422€ ces dernières semaines, redescend légèrement à 1297€. Cette tendance légèrement baissière s’applique aux millésimes récents de ce producteur, et aussi aux vins du domaine Roumier. De ce fait l’indice iDealwine® iDealwine Bourgogne s’affaisse de 0,29% à fin avril.

A noter tout de même, le succès des vins du Clos des Lambrays, tant en bouteille qu’en magnum. L’engouement des amateurs pour ce grand cru (presque) monopole est pour partie lié à la cession du domaine au groupe LVMH, qui laisse craindre une hausse de prix au cours des prochains mois. Le 2009 a été adjugé 325€ le magnum, un prix en hausse de… 45% sur la cote iDealwine !

Parmi les bourgognes blancs la tendance est moins nette, les lots des domaines phares s’étant faits plus rares lors de la dernière vente on-line. Signalons quand même que les vins du domaine Coche-Dury ont enregistré de beaux résultats (+14% à 197€ pour le meursault 1996, +6% à 272€ pour le meursault les Rougeots 2004), ainsi que la bonne tenue du montrachet Marquis de Laguiche 2010 (578€ le magnum).

Une pause pour les vins de Rayas et de Jean-Louis Chave

La vallée du Rhône, en nette progression depuis le début de l’année, s’est stabilisée en avril : l’indice iDealwine®iDealwine Rhône s’est même inscrit en retrait de 0,81% au cours du mois. En cause, le passage à vide des vins de château Rayas, notamment dans les millésimes récents (-12% pour le 2006 à 212€). Même situation pour le ténor des vins de l’appellation Hermitage, le domaine Jean-Louis Chave. Une accalmie bienvenue après des mois de hausse pour les vins de ces deux domaines. En Champagne signalons le beau succès des rares flacons de la cuvée « S » de Salon. Chez Bollinger, si la « Grande Année » est recherchée, avec des cours en progression, la cuvée RD se stabilise. Bonne tenue des flacons millésimés des maisons Krug, Ruinart et Taittinger.

Consultez l’auction report mensuel et les principales adjudications enregistrées lors de la vente on-line du 30 avril 2014

En savoir plus sur le placement vin

Plus d’information sur la vente de vos vins avec iDealwine

Consultez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Haut Brion et Mouton Rothschild 1945 : deux vins historiques adjugés en vente on-line le 16 avril

Quels vins vendre en 2014 ?

La belle enchère : deux bouteilles de Côte-Rôtie du domaine Gentaz-Dervieux 1989 adjugées 1651 € !

La belle enchère : domaine Raymond Foucault “Le Rougeard” 1971 du Clos Rougeard atteint 289 € !

La belle enchère : un Saint-Joseph “Vieilles Vignes” 1992 du domaine Raymond Trollat adjugé 333 € !

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vignoble Jura

PALMARES des vins du Jura-Savoie et d’Alsace : à l’Est, du nouveau

Vins jaunes, grands terroirs ou liquoreux d’exception : notre tour de France des palmarès régionaux des ventes aux enchères se poursuit ...

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, classé officiellement n°1 des ventes aux enchères de vin en France

Les chiffres du Conseil des ventes pour l’année 2014, publiés ces derniers jours, placent International Wine Auction, la filiale d’iDealwine en charge de l’administration des ventes aux enchères on-line du ...

Château Duhart Milon, Château Clerc Milon : deux vins spéculatifs

En marge des vins de Château Lafite Rothschild, de son second vin, les Carruades de Lafite, et du Château Mouton Rothschild, on a vu progressivement émerger sur le marché des ...