Domaine A. Brunel (Les Cailloux) : « Faire du vin qui fasse plaisir sans être inabordable. »

brunel-min

André Brunel s’est imposé au fil des années comme l’un des vignerons les plus talentueux de Châteauneuf-du-Pape. Injustement méconnu en France, son domaine Les Cailloux produit pourtant des vins qui tiennent la dragée haute à ce qui se fait de mieux dans la région. Les amateurs du monde entier – au nombre desquels de nombreux membres de l’équipe iDealwine 😉 – ne s’y trompent pas !

L’appellation châteauneuf-du-pape doit son nom à l’arrivée du pape à Avignon en 1309 qui désirait quitter l’Aquitaine pour des raisons politiques. Le pape Clément V possédait d’ailleurs un célèbre domaine à Pessac-Léognan à qui il laissa son nom… Son successeur Jean XXII voulant fuir la chaleur d’Avignon, décida d’installer la résidence d’été des papes à Châteauneuf où le puissant mistral apportait de la fraicheur. Jean XXII reprit des pieds de vignes présents aux alentours, aidés de vignerons de Cahors. C’est le début de l’histoire moderne de l’appellation.

brunel2
André Brunel et son fils Fabrice

Et c’est au XVIIème siècle que la famille d’André Brunel racheta à l’évêché d’Avignon sa première parcelle. Cinq générations ont suivi jusqu’à la prise de pouvoir d’André Brunel en 1971. Le domaine qui commercialise désormais ses vins sous la marque « Les Cailloux » s’est progressivement agrandi. Outre les 21 hectares à Châteauneuf, 40 hectares de parcelles ont été acquises en côte-du-rhône et 30 hectares en vin de pays du Vaucluse. Mais surtout, il n’a cessé de monter en qualité : en 1989 André Brunel créa la célèbre « Cuvée du centenaire », désormais prisée dans le monde entier. Une cuvée vinifiée séparément quand le millésime le justifie, et qui représente un volume de 6000 bouteilles environ. En 2012, Fabrice Brunel a rejoint son père pour perpétuer la tradition familiale.

La spécificité de Châteauneuf tient à sa myriade de sols : des secteurs des célèbres galets roulés, des terres graveleuses ou sablonneuses, voire des sols calcaires ou argilo-calcaires. Cette mosaïque de sols explique que jusque 13 cépages sont autorisés à rentrer dans l’assemblage… Le domaine Brunel dispose de 5 parcelles sur ces différents secteurs mais se restreint à n’utiliser que 4 cépages rouges : grenache, mourvèdre, syrah, cinsault et deux cépages blancs : roussanne et grenache.

 

brunel3JPGLa force du vignoble tient sans doute à sa grande parcelle de Farguerol situé au nord de l’appellation. On retrouve sur ce secteur  un sol d’argile mêlé en surface à des galets roulés. L’argile constitue une parfaite réserve d’eau pour les vignes isolée par les galets qui restituent aux vignes la nuit, la chaleur emmagasinée en journée.  Sur ce secteur des plants centenaires de grenache et de mourvèdre donnent un vin très concentré aidés par une exposition parfaite au vent et au soleil. De cette argile vient aussi la minéralité « graphite » que l’on peut percevoir dans les vins d’André Brunel. C’est de ce secteur uniquement que proviennent les raisins utilisés à l’élaboration de la cuvée du centenaire lors des meilleures années.

Les vins blancs sont tout aussi remarquables. Provenant principalement de parcelles situées au sud est de l’appellation sur des sols argilo-sableux ou d’argile rouge. Le grenache blanc et la clairette s’y expriment parfaitement, en conciliant parfait niveau de maturité et acidité qui peut faire tant défaut dans la région.

Chez iDealwine, nous recommandons tous les vins du domaine : des côtes-du-rhône sur le fruit à boire dans la jeunesse – la fameuse cuvée Sommelongue, plébiscitée au sein de l’équipe ! – jusqu’à la très rare cuvée du centenaire, capable de défier les âges. Les prix demeurent très raisonnables quand on sait l’âge moyen des vignes (jusque 125 ans sur le secteur des Farguerol) et les rendements bas pratiqués par le domaine (30 h/ha pour le châteaneuf et 15 pour la cuvée du centenaire).

« Moi, j’ai envie de faire du vin qui fasse plaisir à celui qui le boit, sans être inabordable financièrement. » déclarait André Brunel. L’objectif est atteint et c’est donc une signature incontournable à recommander les yeux fermés à tous les amateurs de vins de la vallée du Rhône.

Les vins du domaine André Brunel actuellement en vente :

Côtes du Rhône Les Cailloux Sommelongue André Brunel 2014

Issu à 85% de vielles grenaches d’une parcelle d’un seul tenant au niveau d’orange, ce côtes-du-rhône se veut structuré et gourmand et pourra être dégusté sans attendre. Ce millésime 2014 est parfaitement équilibré entre maturité et rondeur des tanins.

Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux André Brunel 2013

Cinq parcelles entrent dans l’assemblage de ce châteauneuf. Au nez, le vin développe des arômes de fruits noirs, d’orange sanguine et de cuir. En bouche, on retrouve un vin structuré et droit grâce au grenache majoritaire dans l’assemblage. C’est un vin qui nécessitera 5 à 10 années de garde pour révéler toute sa finesse. Un très beau châteauneuf.

Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux Cuvée du Centenaire André Brunel 2010

brunel4Assemblage de grenache et de mourvèdre de la parcelle de  Farguerol, la cuvée du centenaire impressionne par la finesse de ses tanins et sa précision en bouche. Le nez est tout aussi impressionnant de richesse et de complexité. C’est un très grand vin qui nécessitera d’être attendu au moins 10 ans.

 

 

André Brunel, ce qu’en disent les guides

Le guide des meilleurs vins de France de la RVF 2016 (deux étoiles) :

Peu connu en France, André Brunel fait pourtant partie de l’élite de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Il produit des vins racés, dans un style où la minéralité et le raffinement sont des atouts majeurs. Toute la gamme est d’une grande régularité. Le châteauneuf-du-pape classique est une force tranquille, tout en finesse et en nuances. Les grandes années, le domaine produit en petite quantité une magnifique cuvée issue de vignes plantées en 1889 sur le plateau de Farguerol, baptisée Cuvée Centenaire, et qui a vu le jour en 1989. Rapidement, elle a connu un succès mondial largement mérité. Mais André Brunel possède encore quelques rares et magnifiques flacons anciens, des 1947 et 1967 ou, plus près de nous, des 1978, qui montrent un indéniable savoir-faire, savoir-faire que l’on retrouve dans la qualité des vins actuels.

Les vins : le domaine ne nous ayant pas fait parvenir ses vins cette année, nous sommes amenés à reconduire les notes et les commentaires de l’édition précédente. Le côtes-du-rhône Est Ouest qui offre une bouche à l’attaque souple mais avec une belle fermeté sur le final traduit déjà très bien le style Brunel. Le côtes du rhône blanc Becassonne qui affiche une belle fraîcheur dans cette matière peu charnue mais bien tendue revêt des aspects plus toniques. Le châteauneuf-du-pape libère une petite note fermentaire au nez puis évolue sur le fruit noir. La bouche serrée mais sans agressivité se montre dense et compacte. Il y a du muscle dans ce vin sérieux, voire une pointe d’austérité pour le moment.

* Guide des vins Bettanne+Desseauve 2017 (2BD/5) :

Le domaine : Les vins d’André Brunel associent toujours générosité, finesse de tanins et fraîcheur. Le blanc, très raffiné, possède une part assez importante de clairette. En rouge, le grenache domine avec une part de mourvèdre. Enfin la cuvée du centenaire est composée de très vielles vignes de grenache plantées sur le plateau de Mont-Redon.

Les vins : Le 2013 est une expression classique du style des vins du plateau de gros galets roulés de Mont-Redon, dans les limites du millésime, au format moins ample que 2011 ou 2010.

Consulter tous les vins du domaine Les Cailloux actuellement en vente

Consulter tous les vins de Châteauneuf-du-Pape

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Champagne de terroir au domaine Francis Boulard et Fille

Clos Cibonne et son cépage fétiche, le tibouren

Le domaine Gauby, pionnier des grands vins du Roussillon !

Zoom sur le Clos Canarelli, domaine emblématique des grands vins corses

Le mythe à Puligny : le domaine Leflaive

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Le projet LGV Bordeaux-Dax mal parti : Sauternes est soulagé

Le verdict est tombé le 30 mars : la commission d’enquête a rendu ses conclusions sur le grand projet ferroviaire du sud-ouest et son avis est défavorable. Les vignerons de ...

Bientôt un grand cru de Nuits-Saint-Georges ?

C’est en tout cas ce qu’espère une poignée de producteurs de l’appellation, qui ont demandé à l’INAO à ce qu’une ...

Le tour de France des vins rosés

La France est le grand pays du rosé, en tant que producteur comme de consommateur. Même si le rosé de Provence reste la référence qui écrase un peu toutes les ...

Partage(s)