Vinoresto, l’appli qui uberise le droit de bouchon

Le droit de bouchon n’est pas mort, il prend même un coup de jeune avec le nouveau site et l’appli Vinoresto, qui permettent de réserver en ligne son restaurant et d’apporter son propre vin. Plusieurs formules (droit de bouchon, votre vin gratuit si vous en achetez un sur place …) existent et le projet a vocation à se développer encore.

Vous disposez d’une bouteille exceptionnelle (probablement acquise sur iDealwine ! 😉 ), mais vous n’avez pas assez confiance en vos talents de cuisinier pour concocter un plat à la hauteur de ce vin ?! Fini la galère, avec Vinoresto, choisissez le restaurant de votre choix (parmi la liste des établissements partenaires) et présentez-vous avec votre bouteille, moyennant un droit de bouchon évidemment, ou une commande minimum.

Vinoresto, comment ça marche ?

Vinoresto est un site Internet (et également une application mobile), recensant des restaurants prêts à vous accueillir muni(e) de votre propre bouteille, en échange du fameux droit de bouchon, généralement compris entre 5 et 8€. Plusieurs formules existent : le droit de bouchon simple (sorte de taxe sur votre bouteille), « La Gourmande » (apportez gratuitement votre bouteille si votre table commande au moins des entrées/plats ou bien un plats/desserts), le « 1 contre 1 » (votre bouteille gratuite si vous en achetez une sur place) et la formule « Champagne » (apportez gratuitement votre champagne si vous commandez un dessert).

Pour le moment, tous les restaurants partenaires sont situés à Paris et en région parisienne, mais le réseau devrait se développer prochainement en province. Attention, il existe tout de même un quota : une bouteille pour 4 personnes ; si vous êtes 5 personnes par exemple, vous pouvez donc apporter jusqu’à deux bouteilles.

Pour bénéficier de l’une de ces différentes formules, il faut réserver sur le site de Vinoresto. La start-up se rémunère grâce à une commission fixe prélevée sur chaque couvert.

Bon, on vous l’accorde, pour le moment, le choix des restaurants est encore un peu restreint et manque peut-être de « têtes d’affiche », mais quoiqu’il en soit, on trouve le projet génial et prometteur, à suivre attentivement !

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

PARUTION : Baromètre iDealwine 2017, une analyse prospective des ventes aux enchères de vin

Eovino, la nouvelle école de dégustation du magazine Terre de Vins

 

  • Voir les commentaires (2)

  • soufron

    Réponse discutable à un vrai problème: les vins sont trop chers, voire inabordables au restaurant. Mais si le patron reste raisonnable (ou malin, sachant dénicher des pépites accessibles), n’est-il pas mille fois plus intéressant de découvrir un nouveau vin (en plus parfaitement accordé au plat) grâce à un judicieux conseil du serveur ou du sommelier?

  • ajtyer

    Une seule bouteille maximum pour 4 personnes ??? Pourquoi une telle limitation ? Je ne vois pas l’intérêt de cette contrainte, ni pour le restaurateur, ni pour le client, ni pour l’application !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

visuel_chateau_margaux3

Château Margaux : mise sur le marché d’un troisième vin

C’est cette année que Château Margaux, grand cru classé du bordelais, mettra en vente son troisième vin, baptisé Margaux de Château Margaux.

Le domaine des Hospices de Beaune pose le pied en terre chablisienne

Le domaine des Hospices  de Beaune gagne encore du terrain ! Jean-Marc Brocard, viticulteur chablisien, a en effet décidé de faire ...

Le Clos Manou, un « Super bordeaux » comme on les aime

Le Clos Manou est un cru du Médoc relativement peu connu mais qui produit de très beaux vins … et ...

Partage(s)