Œnotourisme : plus de 10 millions de visiteurs en France en 2016

Les chiffres de l’œnotourisme français en 2016 sont sortis, et ils sont très bons. Un véritable plébiscite pour la filière grâce à une progression de 33% depuis 2009 et une clientèle internationale en forte progression.

En France, les régions viticoles s’affirment comme de grandes destinations touristiques, participant à l’attractivité du territoire français qui demeure la première destination touristique au monde depuis les années 1990, malgré des chiffres en baisse en 2016 (Entre 82,5 et 83 millions de touristes étrangers, contre 85 millions enregistré en 2015). L’œnotourisme aurait concerné 10 millions de visiteurs en 2016, pour un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros selon les estimations d’Atout France1. Selon les mêmes sources, environ 19 % du budget consacré l’œnotourisme serait dédié à l’achat de vins (soit 240 € sur une enveloppe moyenne de 1 256 €).

Ce chiffre met en lumière une belle progression de l’œnotourisme ces dernières années, puisqu’ils n’étaient que 7,5 millions à venir découvrir les vignobles français en 2009. C’est évidemment une très bonne nouvelle pour la viticulture française puisque les visites de domaines ont évidemment un impact direct sur les ventes de vin.

Une clientèle étrangère en forte progression :

Sur les 10 millions de visiteurs, 5,8 millions sont des français (soit 58%). La clientèle étrangère représente donc 4,2 millions de visiteurs (42%), aux premier rangs desquels les Belges (27% de la clientèle étrangère), les Britanniques (21%), les Allemands (15%), les Néerlandais (11%), et les Américains (4%). La clientèle étrangère est d’ailleurs celle qui a le plus progressé : +40% depuis 2009, contre +29% pour la clientèle française. Une nouvelle clientèle, plus lointaine et notamment asiatique, se développe également.

Les vignobles de Bordeaux, Champagne, Alsace et Bourgogne en tête des destinations d’œnotourisme

Les destinations les plus prisées sont sans grande surprise Bordeaux (18%), la Champagne (17 %), l’Alsace (17 %), la Bourgogne (16 %), la vallée de la Loire (13 %), la Provence (12 %) et la vallée du Rhône (12 %). A noter que le total du pourcentage de visiteurs dans les différentes régions est supérieur à 100 puisque certains visiteurs se rendent dans plusieurs vignobles.

L’œnotourisme peut regrouper des activités variées allant de la visite des vignes et des chais, à la dégustation, en passant par les musées du vin, des circuits de ballade à travers les vignobles, des ateliers de création de sa cuvée, des conférences …

Tout cela tend à démontrer, une fois de plus, l’importance du vin en France, tant du point de vue de la culture, du patrimoine, que du point de vue économique avec ici le rôle majeur de l’œnotourisme dans l’attractivité de la France.

 

1 Les estimations d’Atout France se basent sur une définition des œnotourismes comme des visiteurs consacrant tout ou partie de leurs vacances à découvrir un vignoble où ils ne résident pas

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Le domaine Aléofane de Natacha Chave : finesse et gourmandise à Crozes-Hermitage

Les effets positifs d’une consommation modérée de vin sur la santé

Hong-Kong: comment le vin est-il consommé aujourd’hui ?

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Saga du classement de Saint-Émilion : l’épilogue !

Comme tous les bons feuilletons, celui des crus classés-déclassés-reclassés-surclassés de Saint-Émilion a aussi une fin ! Tristesse pour les accros ...

Château Margaux, Berry Bros & Rudd et l’Afrique du Sud en série télé !

La BBC va lancer une série en trois épisodes sur le vin, chacun mettant en valeur un aspect et une ...

Palmares-vins-les-plus-cher-Beaujolais

PALMARES : le TOP 20 des vins du Beaujolais

Suite de notre tour de France des belles enchères : nous mettons cette fois-ci le cap sur le Beaujolais, où les vins « naturels » se distinguent une fois de ...

Partage(s)