Le domaine Gauby, pionnier des grands vins du Roussillon !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si le Roussillon est reconnu aujourd’hui comme une terre de grands vins, Gérard Gauby en visant l’excellence dès la fin des années 1990 y est pour beaucoup. Et de nombreux vignerons de pointe de la région ont été formés à “l’école Gauby”. Ce succès ne l’empêche pas de se remettre régulièrement en cause !

Le domaine Gauby est situé à 20 km au nord-ouest de Perpignan et s’étend sur environ 85 hectares dont 45 hectares de vignes pouvant aller jusqu’à 120 ans et 40 autres hectares de prairies, de céréales, de forêts de chênes et de garrigues, un ensemble d’une incroyable et unique complexité.

L’arrière grand père de Lionel Gauby, la nouvelle génération qui travaille depuis quelques années au côté de son père, Gérard, possédait 3 hectares sur la commune de Calce. Le grand père était plus intéressé par le rugby et il a notamment été champion de France avec Perpignan et même joueur international. Il avait cependant commencé à vendre une partie de ses vins en bouteille et à se séparer progressivement de la cave coopérative locale.

C’est son fils Gérard qui donnera la véritable impulsion au domaine. Il achète de nombreuses vignes au milieu des années 1980, principalement des muscats. Il n’avait toutefois pas une très grande passion pour le vin au départ. Celle-ci est venue au fil des millésimes. Le vrai déclic se situe en 1988-1989. Dès 1990 il s’engage dans la culture biologique et aujourd’hui le domaine est en biodynamie. Les produits chimiques sont totalement abandonnés en 1996 : « Un matin, mon père a retrouvé plein d’oiseaux morts sur une parcelle qu’il avait désinfectée la veille », raconte Lionel. « Il a décidé du jour au lendemain d’arrêter la chimie, radicalement. »

L’environnement du domaine reste encore très préservé, sauvage, aride, escarpé et vallonné (jusqu’à 300 mètres d’altitude). La région de Calce, mais plus généralement le Roussillon, est d’une grande complexité géologique. Les failles verticales sont multiples et profondes. Cette région offre de magnifiques terroirs dont les strates verticales permettent aux racines de plonger en profondeur. Terroirs composés de calcaires, de marnes et de schistes. Composants qui se retrouvent à certains endroits intimement mêlés.

Le travail des Gauby consiste à respecter l’environnement, à prendre la nature comme alliée et source d’inspiration en utilisant des préparations « maison » à base de plantes (plus d’une vingtaine) et autres produits naturels comme les huiles essentielles, le compost, etc. Un travail qui permet de tirer la quintessence des terroirs et de rechercher l’élégance et la fraîcheur dans les vins.

Lionel Gauby a rejoint son père en 2000 après un stage chez Olivier Jullien (domaine du Mas Jullien). Il possède déjà une idée claire et précise du vin. Avec son père il est d’accord pour dire que de nombreux vins du sud de la France sont trop concentrés, avec des degrés élevés d’alcool. Les extractions sont souvent importantes et le bois neuf trop présent avec un terroir souvent absent. Il avoue pourtant que ce type de vins a fait connaître le domaine Gauby à la fin des années 1990. Depuis une dizaine d’années, les Gauby ont voulu travailler différemment et aller chercher la finesse et l’élégance.

Dans leur façon de faire le vin, les Gauby ont considérablement évolué durant les années 2000, passant de vins un peu lourds, extraits et boisés à des vins plus fins et plus frais qui ont parfois dérouté les clients de la première heure, mais qui sont considérés aujourd’hui comme des modèles d’évolution en Roussillon. Par exemple les Gauby n’éraflent plus leur vendange. Ils conservent donc les rafles pendant la fermentation alcoolique ce qui implique une parfaite maturité de celles-ci pour ne pas apporter de notes végétales mais au contraire des notes mentholées et fraiches. Ils recherchent également des fermentations alcooliques rapides pour éviter un excès d’extraction et limitent les pigeages pour la même raison. Ils se servent de cuves pour les fermentations et les élevages et ont réduit l’usage de barriques. Il n’y a plus que 10 % de barriques neuves et le domaine utilise aujourd’hui essentiellement des foudres et demi-muids. Certains proviennent de la tonnellerie autrichienne Franz Stockinger (la Rolls de la tonnellerie) qui sèche ses bois pendant une durée de 4 années au lieu des 12 à 18 mois habituels. La tendance est également à la réduction de la durée des élevages pour conserver le fruit des vins et ne pas risquer de les faner.

L’évolution radicale du style des vins a fait couler beaucoup d’encre car il est très rare qu’un domaine au sommet de sa notoriété remette en cause les recettes mêmes de son succès. Et pourtant il devient de plus en plus évident aujourd’hui que le domaine garde en réalité une longueur d’avance, les amateurs étant de plus en plus sensibles à la finesse et à la délicatesse. Le vin se boit avant tout à table, pas en dégustation. Et à table, les vins excessifs fatiguent bien trop vite le palais et les bouteilles se vident moins vite… En ce sens le travail des Gauby reste donc exemplaire même s’il est quelque peu iconoclaste. Mais les grands vignerons bousculent toujours un peu les habitudes…

Les vins du domaine Gauby actuellement en vente :

IGP Côtes Catalanes (VDP des Côtes Catalanes) Les Calcinaires 2015 :

Cette cuvée est élevée durant environ 10 mois (20% en barriques, 80% en cuves), elle ne subit ni collage ni filtration. Au nez, elle exprime des arômes intenses de fruits noirs (mûre, myrtille) et d’épices douces (réglisse, romarin). La bouche est également très fruitée, avec des tanins soyeux, une texture légère et une pointe de fraîcheur ; longue finale légèrement poivrée. Ce vin moyennement charnu accompagne très bien les viandes blanches ou les viandes rouges grillées.

Côtes du Roussillon Vieilles vignes 2013 :

Sélection des vieilles vignes du domaine, cette cuvée est élevée près d’un an et demi en fûts (et pour une petite partie en cuve). Les tanins sont étonnamment suaves et ourlés, dignes des plus grands crus. Une distinction et une race qui se confirment tout au long de la dégustation. Le nez puissant de fruits rouges et de fumé s’ouvre sur une bouche racée, charnue, très étirée.

Côtes du Roussillon La Muntada 2013 / 2004 :

La Muntada se suffit à elle-même. Grande cuvée du domaine Gauby, les connaisseurs n’ont plus besoin de lui adjoindre son patronyme pour la reconnaître. Issue de vieux carignans largement centenaires, de grenaches respectables et de syrahs et mourvèdres encore jeunes, cette cuvée exprime avec une parfaite pureté ses origines méditerranéennes, à la fois terriennes et maritimes. Structure et puissance pour l’une, fraîcheur et minéralité pour l’autre. Toujours imposant, le vin regorge de saveurs très complexes et d’une plénitude absolue en bouche ; le long élevage de 30 mois a été finement conduit ce qui ne laisse aucune lourdeur au jus. Le tout porté par un immense équilibre et une sensation tactile très onctueuse. Du grand art.

Le domaine Gauby, ce qu’en pensent les guides :

* La Revue du vin de France (trois étoiles)

Depuis ses débuts au milieu des années 1980, Gérard Gauby, vigneron d’une haute exigence, poursuit avec l’aide de son fils, Lionel, et de son épouse, Ghislaine, sa quête permanente du grand vin à l’équilibre parfait. Il a connu plusieurs périodes de remise en question qui, progressivement, l’ont porté vers un style de vins rouges et blancs tendus, sveltes et incroyablement digestes, qui enchantent par leur fraîcheur et lui valent de nombreux admirateurs. Jamais exempte de prise de risques, cette recherche de dépouillement révèle la quintessence du terroir varié de Calce, composé notamment d’étonnantes marnes noires sur lesquelles sont plantées les syrahs de la Muntada. Par un travail sans relâche des sols et de la vigne, les maturités phénoliques arrivent plus rapidement, permettant des degrés alcooliques souvent très modérés. Ces vins blancs et rouges demandent au moins trois ou quatre ans de bouteille avant de s’ouvrir sagement, mais dix à quinze ans n’effraient pas les grandes cuvées – et tous se présentent au mieux après un long passage en carafe. Nous rendons hommage au parcours exemplaire d’une famille qui a su ouvrir de nouvelles voies et réinventer la viticulture du Sud.

Les vins : les vins présentés témoignent de la maîtrise exceptionnelle atteinte par le domaine. Epuré, le Calcinaires blanc ne manque pas de tonus et de fraîcheur : une forme d’austérité dans son caractère, associée à une acidité malique importante, le rend pour l’instant difficile d’accès. Son jumeau rouge résume le style du domaine : fruit en liberté, caractère digeste et finesse friande. Avec ses notes mentholées et anisées, Vieilles Vignes blanc 2013 se fait étoffé, intense et plein de relief. Fort de la fraîcheur de ses notes de garrigues, avec son profil classique et frais, Vieilles Vignes rouge 2013 possède un supplément de densité saline et d’énergie, tramé de tanins abondants et sapides : il faudra l’attendre un peu pour un épanouissement croquant de son fruit. La Roque blanc, le muscat de macération, promet un ravissement des sens : limpide et lumineux, parsemé de saveurs subtiles, il renouvelle chaque année une magie identique, que le vieillissement sublimera. Muntada 2013 fait la jonction des extrêmes : charnu et aérien, fluide et dense, patiné et encore immature, mais n’est-ce pas aussi la marque des grands vins ? Son caractère revigorant, sa persistance salivante en finale vont dans ce sens.

* Le guide des vins bettane+desseauve 2016 :

A propos du domaine : Le domaine Gauby, c’est le terroir de Calce porté à sa quintessence par la grâce d’une agrobiologie maîtrisée et sans cesse en perfectionnement. On ne sent nul dogmatisme dans les principes qui guident Gérard Gauby à la vigne, seulement une connaissance du sol et de la plante pétrie d’une passion communicative. Le domaine Gauby, c’est aussi et surtout une histoire de famille, et la complicité qui règne aujourd’hui entre le père et le fils, Lionel, en charge de la cave, n’est sûrement pas pour rien dans la réussite du millésime 2014 que le jeune homme a investi de toute sa sensibilité à fleur de raisin. Une progression confirmée et amplement méritée.

Les vins : Le domaine le plus emblématique du renouveau du Roussillon ne fait pas défaut à sa réputation. Les vins que nous avons goûtés sont époustouflants de race et d’éclat, avec des rouges sur la finesse et la subtilité, et des blancs tranchants et sapides mais d’une densité monumentale.

Consulter toutes les cuvées du domaine Gauby actuellement en vente

Consultez tous les vins actuellement en vente

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Domaine Colinot à Irancy : la perle rouge de l’Yonne

Zoom sur le Clos Canarelli, domaine emblématique des grands vins corses

Zoom sur le domaine de Triennes

Le mythe à Puligny : le domaine Leflaive

Hermitage signés Chave, analyse d’un succès

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La France championne du monde de dégustation à l’aveugle

Grâce aux quatre toulousains du club de dégustation « In Vino Veritas », la France succède à la Belgique en tant que championne du monde de dégustation à l’aveugle. A ...

Achat direct : grands vins et nouveautés à profusion !

Nouvelle année, nouvelles cuvées ! Insufflez un petit vent de fraîcheur à votre cave, jetez donc un œil sur les nouveaux millésimes que nous venons de faire entrer : c’est ...

Disparition de Georges Vernay, « Pape de Condrieu »

Le monde du vin apprenait vendredi avec tristesse la disparition de Georges Vernay, surnommé le « Pape de Condrieu ». Infatigable défenseur ...

Partage(s)