Enchères : le privilège de la rareté en 4000 lots

echezeaux

Une fois de plus, iDealwine vous propose de remonter le temps à travers les quelque 4000 lots mis en vente. Les joyaux s’appellent Latour, DRC, Rousseau ou encore Rayas… Sans oublier les flacons signés Henri Jayer, Noëllat, Clair Daü, Gentaz-Dervieux ou Bonneau… derniers témoignages de domaines ou de producteurs disparus. La vente fourmille enfin de superbes références matures à prix doux. Que rêver de mieux  pour illuminer vos tables de fin d’année ?

Commençons notre tour d’horizon à Bordeaux, qui fournit un contingent de plus de 1000 lots, dont une part importante, à pleine maturité, n’attend plus que vous pour être dégustée. Parmi les excellentes affaires citons dans les graves, Clos Floridène blanc 2006.  Sur la rive droite, on vous conseille l’excellent domaine Roc de Cambes en 1995 ou encore la propriété de Stéphane Derenoncourt, le domaine de l’A en 2006. A Saint-Emilion, le somptueux Troplong-Mondot 1995 (92 points Parker) a tout l’air de l’excellente affaire quand on sait les prix qu’atteignent les millésimes récents. Pour moins de 50€, les amateurs se réjouiront des Hauts de Pontet-Canet à Pauillac dans l’excellent millésime 2005. Un second vin qui a tout l’air d’un grand…  Enfin toujours sur la rive gauche, mais cette fois-ci à Saint-Estèphe, pas moins de neuf millésimes du château Haut-Marbuzet sont disponibles…

Et si vous cherchez la bouteille à ouvrir pour une occasion exceptionnelle, toutes les icônes bordelaises sont là. Sur la rive droite, vous trouverez entre autre deux magnifiques pomerols : L’Evangile en 1994 (91 points Parker), et La Conseillante 1986. A Saint Emilion, il ne faudra pas manquer Pavie 1986 ou encore Cheval Blanc 1985… Le choix sur la rive gauche est tout simplement pléthorique. A Margaux, vous aurez le choix entre le très réussi Palmer 1996 et l’un des tout meilleurs château-margaux… le 1990. A Saint-Julien, il faudra surveiller Léoville Las-Cases en 1988, très belle réussite du millésime et qui demeure accessible. A Pauillac, notre cœur balance entre deux superbes flacons de 1990 : Lynch-Bages et Pichon Longueville Baron. Et si tout cela n’est pas encore suffisamment exceptionnel pour vous, il ne nous reste plus qu’à espérer que vous trouverez votre bonheur parmi Yquem 1921, Lafite-Rothschild 1955, Latour 1996, Petrus 1947… ou encore, parmi les flacons gargantuesques, une impériale de cheval-blanc 2008 ou un double-magnum de château-lafite 2005…

La célèbre vente des Hospices de Beaune approche.  Mais avant de pouvoir goûter aux nectars du millésime vendus à cette occasion, c’est bien sur iDealwine que vous allez pouvoir apaiser votre soif de grands vins ! Voyez plutôt : un chablis 1er cru 1999 de Louis Michel estimé à 30€, le brillant 1er cru Forest René de Dauvissat  en 2010 (estimé à 60€). En côte de Beaune, il faudra surveiller le corton-charlemagne de chez Verget 1994. Dans le Mâconnais, nous hésitons encore entre  le mâcon Pierreclos Le Chavigne de Guffens 1999 et dans le même millésime le pouilly-fuissé les Ménétriers cuvée hors classe du domaine Ferret.  En rouge, ce serait dommage de manquer ces deux 2009 : beaune 1er cru Clos des Mouches de l’excellent domaine Chanson et le corton Grancey de Louis Jadot (tous deux estimés à moins de 50€).

Dans l’édition de novembre de la Revue du Vin  de France, nous avons eu l’insigne honneur d’être classés deuxième meilleur site marchand pour les vins de Bourgogne. Et les trésors proposés aux enchères y sont pour quelque chose ! Prenez cette vente, par exemple. Où ailleurs que sur iDealwine pourriez-vous trouver, en blanc, le corton-charlemagne 1994 de Bonneau Du Martray ? Il s’agit là de l’un des tout meilleurs domaines de la côte de Beaune, mais dont les prix n’ont pas flambé. Et l’iconique bâtard-montrachet du domaine Leflaive en 2004 ? Ou l’énorme montrachet 1986 de Drouhin ? Ou encore, pour achever la démonstration, le meursault 1er cru Les Perrières de Coche-Dury en 1996 ? Même chose en rouge, puisque vous avez le choix entre le délicat et subtil ruchottes-chambertin du domaine Rousseau – qui a laissé l’auteur de ces lignes sans voix très récemment – et l’imposant chambertin Clos de Bèze 1983… Si vous ne jurez que par la DRC, il y a fort à parier que le richebourg 2012 ou la-tâche 2009 devraient vous faire de l’oeil. Les autres bouteilles introuvables se nomment bonnes-mares 1982 du domaine Clair Daü ou échézeaux d’Henri Jayer 1987 ou 1990. Et parmi les élèves d’Henri Jayer se trouve le domaine Méo-Camuzet, ou encore le domaine Roumier, dont le bonnes-mares  2013 devrait faire des heureux.

Dans le Rhône, outre le côte-rôtie Côte Brune 1985 de Gentaz-Dervieux, une rareté absolue, la trilogie de Guigal est à l’honneur, et notamment La Landonne en 1990 (100 points Parker). En Hermitage, toujours en 1990 et toujours affublé d’un 100 points Parker, il faudra surveiller la cuvée Le Pavillon de Chapoutier.  En rouge, vous aurez le choix entre tous les millésimes de La Chapelle de Jaboulet entre 1995 et 2000… ou l’hermitage brillamment interprété par Jean-Louis Chave en 2011, 2012 ou 2013. A Cornas, on ne saurait trop vous conseiller la cuvée Reynard de Thierry Allemand en 2007… ou le 2006 d’Auguste Clape. Enfin toute l’élite de Châteauneuf est bien présente dans des millésimes prêts à boire : Pegaü cuvée Laurence 1998, cuvée Chaupin du domaine de la Janasse en 2000, cuvée mon Aieul d’Usseglio 2005, Vieux Donjon 2005 ou encore Secret de Sabon du domaine Roger Sabon en 2007 (100 points Parker). Sans oublier l’éternel Henri Bonneau, avec sa Réserve des Célestins 2010.

En Champagne, amateurs de grandes maisons et afficionados de champagnes de vignerons seront comblés. 1959, 1962, 1992 tels sont les 3 millésimes que vous pourrez déguster en Dom Pérignon Oenothèque…  Il ne faudra pas manquer la superbe cuvée Comtes de Champagne de Taittinger en 1979, 1998 et 2000… Ou encore la Grande Année de Bollinger en 1979, 2004, 2005. Considéré par certains comme le meilleur millésime des années 2000, il y a fort à parier que vous aimerez le millésime 2002 de Cristal. Enfin les vignerons s’appellent Egly-Ouriet, Jacquesson ou Selosse

Dans les autres régions, vous aurez le choix entre pas moins de 17 millésimes de la Grange des Pères en rouge entre 1993 et 2013… et 5 millésimes en blanc ! Le domaine héraultais de Laurent Vaillé est surtout connu pour ses vins rouges, mais ses vins blancs sont également absolument remarquables. Dans le Roussillon, nous vous conseillons les vieux millésimes de la Muntada de Gauby        1998, 2001, 2003 ou 2010. En Loire, on ne peut également que vous conseiller l’un des 5 millésimes disponibles du savennières Clos de la Coulée de Serrant entre 1987 et 1995. Ce clos, pendant du montrachet en Loire, présente une concentration et une puissance incomparable avec les autres chenins. En chenin, mais cette fois dans la finesse, vous aimerez forcément le saumur-brézé du Clos Rougeard… Enfin, vous trouverez dans cette vente la quintessence du sauvignon blanc : Dagueneau, Edmond Vatan ou encore François Cotat.

A l’étranger, il ne faudra pas manquer les Auslese 1999 et 2009 de la mythique Scharzhofberg d’Egon Müller, l’un des plus grands rieslings au monde…

Bonnes enchères à tous !

LE CATALOGUE DE LA VENTE :

16/11/2016 – 9h30 : Vins étrangers 1950-2014
16/11/2016 – 10h00 : Divers France 1875-2014
16/11/2016 – 10h30 : Languedoc 1993-2013
16/11/2016 – 11h00 : Champagne 1959-2007
16/11/2016 – 11h30 : Loire 1959-2014
16/11/2016 – 12h00 : Rhône 1957-2005
16/11/2016 – 12h30 : Rhône 2006-2014
16/11/2016 – 13h00 : Bourgogne 1976-2014 – Blanc
16/11/2016 – 13h30 : Bourgogne 1947-2004 – Rouge
16/11/2016 – 14h00 : Bourgogne 2005-2014 – Rouge
16/11/2016 – 14h30 : Bordeaux 1928–1988 – Rouge
16/11/2016 – 15h00 : Bordeaux 1989–1994 – Rouge
16/11/2016 – 15h30 : Bordeaux 1995–1999 – Rouge
16/11/2016 – 16h00 : Bordeaux 2000-2003 – Rouge
16/11/2016 – 16h30 : Bordeaux 2004-2006 – Rouge
16/11/2016 – 17h00 : Bordeaux 2007-2013 – Rouge
16/11/2016 – 17h30 : Bordeaux 1921-2011 – Blanc

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La ville de Saint-Emilion est surendettée

La ville de Saint-Emilion est forcée de vendre son patrimoine pour subvenir aux échéances de la dette massive dont elle est redevable : un paradoxe quand connait la notoriété de ...

Adjugé vendu : les dessous d’une vente aux enchères de vins

J’ai enquêté pour vous dans les coulisses d’iDealwine pour savoir comment se passait une bonne vente aux enchères et quel ...

Des vignobles de France à l’Afrique du sud : la vente à prix fixe est ouverte !

C’est parti pour la vente à prix fixe de juin ! 3800 lots en vente, répartis sur dix catalogues : le programme est alléchant… Une brochette séduisante de grands crus ...

Partage(s)