Domaine de La Tour du Bon : des bandols très purs et jamais fatigants

TourDuBonA Bandol, le domaine de La Tour du Bon travaille dans un esprit très proche du bio. Il produit des rouges à la sève nourrie par de superbes mourvèdres bien mûrs, qui vieilliront avec beaucoup de charme. Des vins purs et nets qui ne fatiguent jamais le palais malgré leur belle densité.

La propriété a été achetée en 1968 par les Hocquard, les parents d’Agnès Henry, qui est aujourd’hui aux commandes du domaine. Cette acquisition n’avait alors pas pour but de faire du vin (à l’époque il y avait surtout des raisins de table), mais pour la beauté des lieux et cette sensation, toujours actuelle, d’être isolé sur ce petit mamelon caillouteux, sans être en réalité loin de tout. Dès l’année suivante, la famille Hocquard réalise ses premières vinifications à partir de raisins récoltés sur trois hectares seulement (aujourd’hui onze hectares d’un seul tenant – une rareté sur l’appellation – sont en production, plus quatre hectares en fermage). C’est à cette époque, au tout début des années soixante-dix, que les Hocquard plantent ou replantent le domaine en cépages destinés à être vinifiés (mourvèdre, grenache, cinsault et carignan pour les rouges). Jusqu’aux années quatre-vingt la Tour du Bon produit alors des vins qui subissent un élevage long (pas par conviction, mais parce que le vin tarde à être vendu !) et qui proviennent majoritairement de jeunes vignes.

Ce n’est qu’à la fin des années soixante-dix et surtout pendant les années quatre-vingt que La Tour du Bon commence à produire des vins intéressants. Il faut dire que la famille d’Agnès a été bien secondée par d’excellents vignerons/régisseurs venus curieusement essentiellement de la Loire. C’est sans doute cet apport extérieur qui a beaucoup fait progresser le domaine en gardant le meilleur de la tradition et en s’ouvrant à d’autres techniques que celles pratiquées depuis toujours sur l’appellation. Entre temps, à partir de 1990, Agnès Henry commence à s’investir totalement dans les vins de la Tour du Bon.

Situé sur la commune du Brûlat-du-Castellet, le vignoble de La Tour du Bon (moyenne d’âge de 30 ans) comprend tous les cépages classiques de l’appellation Bandol : mourvèdre (45%), grenache (21%), cinsault (12%), carignan (4%), clairette (6%), ugni blanc (2%) et vermentino (1%), ces trois derniers étant les cépages du vin blanc. Le rosé est produit à partir de tous les cépages du vin rouge, à peu près dans les proportions des surfaces plantées avec même un peu de raisin blanc (clairette). Pour le mourvèdre ce sont essentiellement les jeunes vignes qui sont vinifiées en rosé, surtout qu’à Bandol, le mourvèdre ne peut entrer dans les vins rouges qu’à condition que les vignes soient âgées d’au moins huit ans.

La conduite de la vigne est très proche du bio et les vinifications se déroulent de façon très naturelle. Bien que modernes dans leur élaboration (mais sans artifices technologiques), les vins de La Tour du Bon restent remarquablement marqués par leur terroir et d’un naturel confondant. La cuvée “normale” en rouge (environ 25 000 bouteilles) contient 55 % de mourvèdre, 30 % de grenache et 15 % de cinsault. La cuvée Saint-Ferréol est pratiquement (jusqu’à présent du moins) un pur mourvèdre et sa production n’est que de 6 000 bouteilles.

L’élevage des rouges se déroule en foudre pendant 18 mois alors que les blancs et les rosés sont élevés en cuve.

De manière assez atypique pour l’appellation la production de vins rouges reste très dominante (environ 60%) alors que les rosés représentent un peu plus de 30% et les blancs 5%. Une proportion qui respecte l’esprit de l’appellation.

 

Accédez à notre vente privée “vins rouges de Provence”

 

BANDOL TOUR DU BON

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

tensibly-vanir

Vous aimerez aussi

lot romanee conti2

41 279€ pour une caisse panachée 1990 du domaine de la Romanée Conti

Les ventes on-line s’internationalisent ! Celle qui se déroulait sur iDealwine jusqu’au 10 avril dernier a en effet réuni 512 acheteurs issus de 23 pays différents. Retour sur les belles ...

Paysage-1-200x300

Zoom sur le domaine Louis Magnin, incontournable en Savoie

Louis Magnin est depuis plus de dix ans le vigneron de Savoie sans doute le plus régulier à haut niveau. Que ce soit ses blancs de Chignin-Bergeron, parfaitement maîtrisés, à ...

WineDex 1er semestre 2017

WineDex® : les indices vin d’iDealwine en hausse de 5,25% au cours du 1er semestre 2017

Les indices WineDex® d’iDealwine ont enregistré une progression modérée, mais régulière au cours du premier semestre, leur performance s’établissant en hausse de 5,25% à fin juin 2017. Analyse.

Partage(s)