Dégustation : iDealwine au Grand Tasting de Shanghai

iDealwine participait il y a quelques jours au Grand Tasting de Shanghai, organisé par l’équipe Bettane Desseauve. A l’aveugle ou pas, retour sur deux jours de dégustations intenses sur notre stand.

iDealwine a commencé à développer sa clientèle asiatique depuis le début des années 2010, au moment où la suppression des droits de douane à Hong-Kong ouvrait la voie à une explosion des exportations de vins vers cette zone. Notre équipe participe depuis 2010 aux salons organisés par l’équipe Bettane Desseauve à Hong-Kong, et, depuis trois ans, à Shanghai. Par ailleurs iDealwine a ouvert fin 2012 un bureau de représentation à Hong-Kong, qui nous rapproche de nos clients et nous permet de cerner au plus près leurs attentes. C’est dans ce cadre que nous participions la semaine dernière au Grand Tasting Shanghai.

Deux jours d’effervescence, un stand qui ne désemplit pas d’amateurs asiatiques, des dégustations mystères, le Grand Tasting Shanghai 2017 était une nouvelle réussite. Dans l’hôtel Park Hyatt, au 91eme étage de la tour du décapsuleur, nous pouvions admirer l’incroyable vue sur la ville et partager avec certains des 1,300 amateurs présents sur les deux jours du salon, quelques petites merveilles. Des amateurs au profil impressionnant : jeunes, et déjà tellement connaisseurs ! Leur engouement pour le vin, et notamment ceux de l’hexagone, ne faiblit pas.

Des amateurs au profil impressionnant : jeunes mais déjà tellement connaisseurs !

Nous étions particulièrement étonnés de la proportion d’entre eux ayant une connaissance approfondie du vignoble français et, contrairement aux idées reçues, pas uniquement des grands domaines ou appellations. Nous avons pu avoir quelques discussions passionnantes, souvent dans un français parfait, avec des dégustateurs connaissant les moindres secrets de la Bourgogne, des vignobles de Loire ou du Jura. Des régions qu’ils sillonnent régulièrement lors de voyages œnologiques ou pour certains, qu’ils ont découvert en poursuivant des études dans le vin (Inseec, Dijon, Bordeaux) ou la gastronomie (Cordon Bleu, Bocuse).

De quoi remettre en cause de nombreux à priori sur la consommation du vin en Chine ! Le profil de ces connaisseurs éclairés, ne reflète certainement pas la population chinoise mais à la vitesse à laquelle ces passions pour le vin se propagent, augurent certainement d’un bel avenir pour le marché.

Petit résumé des bouteilles dégustées sur le stand d’iDealwine.

Engelgarten 1er Cru DOmaine Marcel Deiss 2014 (22€)

Domaine emblématique des vins d’Alsace, Jean-Michel Deiss se caractérise par son travail remarquable en biodynamie ainsi que la co-plantation des cépages traditionnels. Le Cru Engelgarten est une co-plantation de riesling, muscat, pinot blanc, pinot gris et pinot rouge.

Bel équilibre entre la minéralité, le fruit et amplitude. Le vin est riche, chaud, et dominé par des notes de poire et de zeste d‘orange. Très typique des cuvées du domaine Deiss.

Hospices de Beaune Beaune 1er cru Cuvée des Dames Hospitalières 2013 (52€)

La cuvée des Dames Hospitalières est la première pièce vendue aux enchères des Hospices de Beaune chaque année. Cette pièce du millésime 20130 a été acquise par iDealwine.

C’est un classique des grands vins de Beaune, un élégant équilibre de fruits rouges et des tannins fins et souples.  Un petit chouchou de l’équipe iDealwine que l’on adore vous présenter (et re-goûter au passage ;-)) lors des différents salons.

Château Greysac 2012 (16€)

Un vin que l’on aime présenter pour son intéressant rapport qualité prix. Ce cru Bourgeois provient du village de By, situé au Nord de Saint-Estèphe. Une forte proportion de merlot (38%) dans l’assemblage et un élevage en barrique pendant seulement 12 mois confèrent au vin une certaine souplesse et des tannins soyeux. Un vin déjà prêt à boire mais qui peut se garder encore quelques années.

Château Léoville Barton 1988 (72€)

L’un des grands vins de Saint-Julien, second cru classé de 1855. Le 1988 est le premier d’une série de trois grandes années. Si les 1989 et 1990 sont des millésimes solaires, le 1988 est le plus austère des trois. Nous retrouvons ces notes d’herbes grillées et de menthe agréablement balancées par des arômes de fruit noir, cassis et évoluant vers du tabac et chocolat amer.  Un vin très classique et mature.

Rivesaltes Riveyrac 1975 (39€)

Le rivesaltes a connu un vif succès dans les années 1930, à tel point qu’il a figuré parmi les premiers vins français à accéder au statut d’Appellation Contrôlée, en 1936. Quelques années plus tard, la période difficile de la guerre a eu raison de cet engouement. La méthode d’élaboration des vins leur garantit une longévité incomparable, et pourtant les prix restent sages pour des vins aussi vieux.

Les vins de Riveyrac viennent de la cave coopérative de Salses-le-Château. C’est l’une des plus anciennes caves coopératives des Pyrénées-Orientales, fondée par huit vignerons le 22 Janvier 1909, lors d’une des pires crises viticoles dans l’histoire de la région, pour s’unir face à l’adversité.

Ce vin présente des arômes de rancio, tabac, chocolat, poivre, abricots secs, fruits blancs : une explosion de saveurs. Une belle acidité permet de tendre et d’alléger ce vin doux naturel.

Et bien sûr, les incontournables dégustations à l’aveugle

A chaque dégustation mystère, nous sommes impressionnés par les talents de dégustateurs des participants, nous avons donc sélectionné des vins très différents : de l’étiquette mythique au vin pointu d’amateurs. Une sélection très en ligne avec la philosophie d’iDealwine. Nous n’avons pas été tendres !

Château Mouton Rothschild 1988 (289€)

Un grand classique de Pauillac dont l’austérité correspondait totalement au millésime et au style de l’appellation. Une bouteille qui ne trompe pas les amateurs qui ont su pour la plupart le placer comme l’un des plus grands crus classés du Médoc dans les années 1980-1990. La robe est encore soutenue mais les rebords commencent à tirer vers le cuivre. Le vin s’ouvre progressivement et le coté austère de sous-bois et d’herbe fraiche s’estompe pour laisser place à des arômes complexes de fruits légèrement confits, des notes balsamiques et une structure fondue. La magie du vin continue à opérer de longues minutes après l’avoir goûté. La révélation du vin a créé la surprise et un attroupement immédiat d’amateurs tentant d’obtenir une dernière goutte de cette belle bouteille. L’état d’excitation était similaire à l’an dernier lorsque nous avions retiré la chaussette découvrant le Cheval Blanc 1990.

Arbois, La Tour Curon de Stéphane Tissot 2014 (72€)

Un vin pointu qui a perdu nos amateurs : Montrachet, Chassagne-Montrachet, Chablis… les grands vins de Bourgogne ont tous été cités mais le Jura n’aura jamais été proposé dans les réponses. Une production limitée à 1 500 bouteilles, passant par 24 mois en barrique dont 1/3 neuve, et cultivée en biodynamie. Une véritable merveille, très fin avec des notes salines, une acidité marquée et une belle ampleur en bouche. Une inspiration assurément bourguignonne mais avec une personnalité jurassienne.

Volnay, Henri Boillot 2009 (50€)

Rien de mieux de finir par un beau et puissant pinot noir. Un vin plein de fruit et de vitalité et qui nécessite un carafage pour lui donner toute l’amplitude qu’il mérite. Nous utilisons pour cela une impressionnante carafe à décanter que nous prête Riedel. Sa couleur est très soutenue, il est dominé par des arômes de cerise, de violette, et des notes de caramel et d’épices. Un vin profond qui pourrait s’assimiler a un pommard, comme l’ont pensé certains dégustateurs. Son acidité marquée et des tannins serrés lui promettent un bel avenir et une structure qui va s’affiner avec les années. Une superbe découverte !

Et vous, les auriez-vous reconnus ?

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Revente de cave via iDealwine 

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Pourquoi vendre ses vins sur iDealwine, et nulle part ailleurs ?

Dégustation : Masterclass iDealwine au Club 67 Pall Mall de Londres

Hong-Kong: comment le vin est-il consommé aujourd’hui ?

PARUTION : Baromètre iDealwine 2017, une analyse prospective des ventes aux enchères de vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

8000 bouteilles et quelques lots rares dans les enchères on-line du 25 novembre

Les enchères qui se sont ouvertes le vendredi 13 novembre sur iDealwine ne seront pas synonymes de malchance pour tout le monde. Quelques élus repartiront avec des bouteilles de Gaudichots ...

Chapoutier et Devaux s’associent en Champagne avec la cuvée Sténopé, image d’un millésime

Laurent Gillet et Michel Chapoutier ont choisi le vocabulaire de la photographie pour produire ensemble une cuvée dont l’objectif est ...

Gel de printemps : la Loire et la Bourgogne durement touchées

S’il est encore trop tôt pour dresser un bilan définitif, l’épisode tant redouté du gel de printemps n’a pas épargné le nord de la Bourgogne ainsi que les appellations ligériennes ...

Partages