La Chine reconnaît 45 appellations bordelaises

chine aoc bordeaux export contrefaçon

Dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon, le CIVB (interprofession bordelaise) a obtenu de la Chine qu’elle reconnaisse officiellement toute une série d’AOC du vignoble de Bordeaux. Celui-ci est en effet victime de son succès, sur ce marché où les usurpations sont courantes.

Voilà donc une nouvelle étape franchie dans le mouvement que tentent d’impulser les vins de Bordeaux au sein de leur premier marché à l’export. La Chine a annoncé la reconnaissance officielle de 45 AOC du vignoble (il en existe 60 au total), une décision qui devrait permettre de mieux lutter contre un problème endémique de ce marché : la contrefaçon.

Il y a seulement un an que les autorités de Pékin avaient reconnu l’appellation générique de « Bordeaux », sous laquelle sont commercialisés 60% des volumes bordelais. Reste que des appellations plus prestigieuses comme Saint-Emilion ou Margaux demeuraient sans cette protection juridique. Pour le ministre de l’Agriculture présent sur place, Stéphane Le Foll, « cette reconnaissance officielle signifie qu’il y aura davantage de moyens pour défendre ces appellations devant la justice chinoise ».

Aujourd’hui, la Chine est le premier marché pour les bordeaux puisqu’un quart de leurs exportations y part : 500 000 hectolitres, pour une valeur de 300 millions d’euros par an, selon le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB). Après un recul en 2014, les exportations y sont reparties à la hausse : +34% en 2015, selon le Ministère de l’Agriculture.

« Plus qu’un préjudice économique, le danger c’est une crise sanitaire », a mis en garde Bernard Farges, président du CIVB ; une crise qui pourrait gravement miner la réputation des vins français. Heureusement, pour Stéphane Le Foll, « on observe une convergence entre la Chine et la France sur le concept d’appellation d’origine contrôlée ». Une centaine de policiers chinois ont ainsi reçu une formation pour apprendre à repérer les usurpations, disposée avec le soutien des professionnels bordelais.

La  Chine avait déjà reconnu les appellations de Cognac et de Champagne en 2009. Plus récemment, d’autres accords mutuels de reconnaissance ont également eu lieu au niveau de l’Union Européenne : en enregistrant dix indications géographiques chinoises (comme la pêche de Pinggu et le thé de Longjing), elle a obtenu en échange la reconnaissance du comté, du jambon de Parme ou de certaines huiles d’olive espagnoles.

Néanmoins, aucune avancée n’a eu lieu sur le problème crucial des vins européens en Chine, à savoir les droits de douane qui leur sont imposés. Ces derniers atteignent 14%, alors qu’ils ont été levés pour les vins chiliens, et le seront bientôt pour les vins australiens. A ces droits de douane s’ajoutent les taxes locales à la consommation (10%) la TVA (17%)… et les lourdeurs administratives. Autant dire qu’expédier du vin en Chine n’est pas de tout repos 🙂

La liste des appellations reconnues :

Bordeaux, Barsac, Blaye, Côtes de Bordeaux, Blaye Côtes de Bordeaux, Cadillac Côtes de Bordeaux, Castillon Côtes de Bordeaux, Francs Côtes de Bordeaux, Bordeaux Haut Benauge, Bordeaux Supérieur, Cadillac, Canon Fronsac, Côtes-de-Blaye, Cérons, Côtes de Bordeaux Saint Macaire, Côtes-de-Bourg / Bourg / Bourgeais, Entre-Deux-Mers, Entre-Deux-Mers Haut Benauge, Fronsac, Graves, Graves de Vayres, Graves Supérieures, Haut Médoc, Lalande de Pomerol, Listrac Médoc, Loupiac, Lussac Saint-Emilion, Margaux, Médoc, Montagne Saint-Emilion, Moulis ou Moulis en Médoc, Pauillac, Pessac-Léognan, Pomerol, Premières Côtes de Bordeaux, Puisseguin Saint-Emilion, Sauternes, Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru, Saint-Estèphe, Saint-Georges Saint-Emilion, Saint-Julien, Sainte-Croix du Mont, Sainte-Foy Bordeaux.

Consultez les ventes de vins de Bordeaux

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Entre le sauternes et les Chinois, une possible idylle ?

Hong Kong, Shanghai : iDealwine poursuit son développement en Asie

Le milliardaire chinois Jack Ma (Alibaba) s’offre le Château de Sours à Bordeaux

L’appellation AOC Bordeaux reconnue par la Chine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Angelo Gaja vin blanc

Quand l’innovation rime avec perfection chez Angelo Gaja

Depuis le XIXe siècle, la famille Gaja s’est fait un nom sur les vignobles montueux piémontais. Aujourd’hui Angelo Gaja, héritier ...

Un plat, une histoire, un vin (4) : la daube et le Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux Cuvée Centenaire

Il n’y a qu’une seule daube, elle est forcément de bœuf et obligatoirement provençale, qu’on se le dise ! Un plat de pauvre, cuisiné à partir de bas morceaux, mais ...

TrevallonDurrbach

Le domaine de Trévallon d’Eloi Dürrbach, une belle histoire !

Peu importe que les vins du domaine de Trévallon soient classés en Coteaux d’Aix-en-Provence, en Vin de Pays des Bouches du Rhône ou en IGP des Alpilles ! Les amateurs ...

Partages