Bordeaux primeurs 2016 (partie 2) : nos coups de cœur dans le Médoc

Primeurs Bordeaux 2016Suite de notre feuilleton sur les primeurs, avec cette semaine, nos coups de cœur dans le Médoc. Nous y avons dégusté des vins de très haut niveau et dans un style assez nouveau. On vous l’avoue : notre équipe est sous le charme…

Après vous avoir montré à quel point le millésime 2016 était exceptionnel dans l’ensemble du Bordelais, nous vous parlons aujourd’hui de nos coups de cœur dans le Médoc.

Les vins du Médoc sont probablement ceux qui nous ont le plus agréablement surpris. Comme dans l’ensemble du Bordelais, les acidités assez élevées et bien perceptibles à la dégustation apportent un supplément d’équilibre rare. Si de nombreux vins restent assez puissants, tous ont affiché des tanins fins et des matières veloutées, avec souvent un côté suave. En bref, nous avons trouvé que ces vins du Médoc affichaient un style nouveau – on s’éloigne du goût « Parker » selon certains -, avec des vins vraiment plaisants et séducteurs, racés, marqués par plus de finesse et moins d’opulence.

Les vins de Margaux dégustés feront l’objet d’un prochain article.

Quelques-uns de nos coups de cœur dans le Médoc :

* Château Rauzan-Ségla – Margaux :

Un vin qui nous a énormément séduit, notamment par son nez gourmand de petits fruits rouges frais, une gourmandise qui se retrouve en bouche, sur une matière très soyeuse, fraîche et délicate. La longueur est très appréciable.

* Château Siran – Margaux :

Le nez évoque les fruits frais, notamment la cerise griotte et la bouche apporte un beau jus, gourmand, séveux et sapide. Les tanins sont présents mais bien intégrés, la matière est ample et dense. Une belle réussite !

* Château Prieuré-Lichine – Margaux :

Un vin qui dégage d’emblée un fruité intense et dont la bouche montre une grande élégance, beaucoup de finesse et des tanins crémeux.

* Château Léoville-Poyferré – Saint-Julien :

Des arômes de fruits rouges et noirs, de cassis, de menthol et d’épices (touche de réglisse). La bouche étonne par son soyeux et sa fraîcheur, son équilibre parfait et sa matière très fluide, ses tanins élégants. La longueur est superbe et sapide.

 

 

 

 

 

* Château Cantemerle – Haut-Médoc :

Le nez était relativement discret lors de la dégustation (fruits noirs et léger boisé), mais en bouche se retrouvent des fruits croquants, une belle rondeur et un côté suave, la matière est dense mais aussi aérienne. Une grande réussite !

 

 

* Château Haut-Bages Libéral – Pauillac :

Coup de cœur pour ce cru aux arômes de fruits noirs et aux notes de menthol, tandis que la bouche se montre très gourmande, onctueuse et souple, avec des tanins très distingués.

 

 

 

* Château Lynch-Bages – Pauillac :

La bouche était particulièrement riche et onctueuse, souple, avec un très beau grain de tanin. Il y a de la puissance mais aussi de la rondeur, une matière ample, de la densité et l’ensemble reste très bien équilibré.

* Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande – Pauillac :

Au nez, il exprime des arômes de cassis, de violette. C’est surtout en bouche qu’il se révèle, avec une superbe matière très souple et délicate, des tanins bien enrobés, sa fraîcheur et sa gourmandise. La longueur est également très appréciable.

* Château Phélan Ségur – Saint-Estèphe :

55% cabernet sauvignon – 45% merlot

Son nez est intense, aux arômes de fruits rouges bien mûrs. Au palais se découvre une matière à la fois dense et délicate, soyeuse, se terminant par une très belle longueur.

* Château Talbot – Saint-Julien :

Le nez était relativement discret, on y décelait tout de même des notes de fruits noirs et de réglisse. La bouche apporte une agréable fraîcheur, des tanins tendres, une matière très fluide, ample et digeste.

* Château Fourcas Dupré – Listrac-Médoc :

La propriété a décidé de mettre l’accent sur le cabernet cette année. En ressort un vin gourmand et bien fruité, aux arômes de bourgeon de cassis. La bouche se distingue par sa grande densité et sa fraîcheur. Le boisé se fait très discret, à peine perceptible à ce stade.

* Château Chasse-Spleen – Moulis en Médoc :

Un vin bien fruité, à la matière dense, souple, avec une grande profondeur et une acidité équilibrante ; les tanins sont nombreux, mais d’une grande finesse.

Suite du programme la semaine prochaine …

Voir tous les vins de Bordeaux actuellement en vente

 

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Bordeaux : les primeurs, comment ça marche ?

Bordeaux primeurs 2016 (partie 1) : un millésime incroyable !

Bordeaux primeurs 2016 (partie 3) : nos coups de cœur sur la rive droite

Bordeaux primeurs 2016 (partie 4) : nos coups de cœur dans les Graves et le Sauternais

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Primeurs : quand Robert Parker s’inquiète d’une possible manipulation des prix

Robert Parker a rendu publiques il y a quelques jours ses notes de dégustation sur les primeurs 2010. Le célèbre critique américain profite toujours de cette occasion pour faire partager ...

Inès de La Fressange Présidente ! (de la 151e Vente des Hospices de Beaune)

Pouvait-on rêver meilleure ambassadrice ? Icône de l’élégance parisienne et symbole du chic à la française, Inès de La Fressange sera cette année la Présidente de la 151e Vente aux ...

Yquem 1901, Romanée Conti 1940, Châteauneuf du Pape Beaucastel 1966 : la consécration pour les vieux millésimes

Alors que le CAC 40 s’affaissait de 1,44% à la faveur de la torpeur du mois d’août, les indices vins sont restés stables, le WineDex iDealwine 100 affichant une très ...

Partage(s)