Bettane & Desseauve révisent le classement de Saint-Emilion

Contrairement à celui de 1855, le classement des vins de Saint-Emilion a le mérite d’être remis en cause tous les dix ans. Mais la dernière édition, celle de 2006, a été contestée (et suspendue) devant la justice. Avant la prochaine tentative (qui sera effective à compter du millésime 2012), Bettane & Desseauve émettent un premier jugement…

L’idée d’un classement des vins de Saint-Emilion est relativement récente puisqu’elle ne date que de 1959, soit plus d’un siècle avant celle de la rive opposée. Et, contrairement, à la hiérarchie immuable du classement de 1855, celle de Saint-Emilion prévoyait de se remettre en cause tous les dix ans.  Elle le fut en 1969 puis 1986 (les dix ans étaient déjà passés à dix-sept…), 1996 et 2006. Mais la révision de 2006 a été contestée devant la justice par de nombreux châteaux (évidemment déclassés !). Résultat des courses, la révision de 2006 n’a jamais été officialisée et une nouvelle procédure de classement va être lancée sur la base du millésime 2012. Sans attendre celle-ci, le célèbre duo de critiques français Bettane & Desseauve a sorti son propre palmarès dans le dernier “Hors-série Vins” de L’Express. En voici les principales conclusions.

Les premiers crus classés “A”

Indiscutables : les tenants du titre, Ausone et Cheval Blanc, sans contestation.

Challengers : B&D estiment que seuls Pavie et Angélus pourraient entrer dans le “saint des saints”. En ajoutant toutefois que ces deux châteaux sont encore loin des deux autres en termes de « valorisation nationale et internationale du vin », un critère qui compte pour plus d’un tiers de la note finale.

Les premiers crus classés “B”

Indiscutables : outre Pavie et Angélus qui font déjà partie de cette élite, B&D valident sans réserve le classement actuel de Beauséjour-Bécot, Pavie-Macquin, Figeac et Troplong-Mondot, et, avec quelques réserves, celui de Clos-Fourtet, Canon, Trotte-Vieille, La Gaffelière et Bélair-Monange (ex Bélair tout court). Ils y ajouteraient volontiers trois domaines : Canon-La-Gaffelière, Valandraud et Tertre-Rotebœuf

Challengers : B&D estiment qu’il faut surveiller les châteaux Beauséjour-Duffeau-Lagarossse, L’Arrosée, Larcis-Ducasse et Pavie-Decesse

Déclassé : le château La Magdelaine, jamais à la hauteur de son immense potentiel.

Les crus classés

Indiscutables : la plupart des classés actuels, Bellefont-Belcier, Bergat, Berliquet, Chauvin, La-Clotte, Corbin, La-Couspaude, Dassault, Destieux, La Dominique, Fleur-Cardinale, Fonplégade, Fonroque, Franc-Mayne, Grand-Corbin-Despagne, Grand-Mayne, Grand-Pontet, Les-Grandes-Murailles, Clos-des-Jacobins, Larmande, Laroze, Monbousquet, Clos-de-l’Oratoire, Le Prieuré, Clos-Saint-Martin, La Serre, Soutard, La-Tour-Figeac et Villemaurine. Parmi les non classés, plusieurs domaines s’imposent pour monter d’un cran : Fombrauge, Faugères et son cru frère Péby-Faugères, Bellevue, Moulin-Saint-Georges (même vinificateur qu’Ausone), Jean-Faure, Quinault-l’Enclos, Petit-Gravet-Aîné, Clos-Saint-Julien, Pressac, Rol-Valentin et Berliquet.

Challengers : Balestard-La-Tonnelle, Cap-de-Mourlin, Couvent-des-Jacobins, Haut-Corbin, Haut-Sarpe, Laniotte, Laroque, Faurie de Souchard, Lassègue, Yon-Figeac, Clos-Badon, Ferrand, La-Fleur-d’Arthus, La Marzelle, La-Tour-Figeac, Trianon et La-Croix-Figeac

Déclassés : Cadet-Piola, Corbin-Michotte, Matras, Moulin-du-Cadet, Ripeau ou Saint-Georges-Côte-Pavie.

A lire également

Ce que vous devez savoir sur les classements de Bordeaux (septembre 2011)
Vers un nouveau classement à Saint-Émilion (novembre 2010)
Saga du classement de Saint-Émilion : l’épilogue ! (mai 2009)
Classement des vins de Saint-Émilion, encore un rebondissement (mars 2009)
Classement des vins de Saint-Émilion : quand le Sénat contre-attaque (décembre 2008)
Les domaines promus en 2006 contre-attaquent (octobre 2008)

A lire également dans le Blog iDealwine :
Primeurs : le (nouveau) verdict de Parker sur les bordeaux 2011
Interview : Jean-Luc Thunevin, la météore bordelaise
Château Grand Corbin-Despagne, une valeur montante à Saint-Emilion
L’actrice chinoise Zhao Wei investit à Saint-Emilion

Consulter les ventes de saint-émilion sur iDealwine

Consulter le prix d’un vin

jfdghjhthit45
zp8497586rq

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

  • classinator

    En fait le nouveau classement ne reposera pas sur le millésime 2012, mais plutôt sur les millésimes 1999 à 2009 pour les grands crus, et 1995 à 2009 pour les prétendants au 1er grand crus classé !!! Par contre la publication de ce classement devrait paraître avant la récolte 2012…

  • CHAUVET

    Le duo B&D se met à jouer les DUSSERT GERBER qui nous saoule de ses classement indiscutables depuis 30 ans sans intéresser personne ou presque.
    Il a bien d’autres sujets du monde du vin plus important et/ou intéressant à débattre que de passer son temps à débattre stérilement du bien fondé de tel ou tel classement.
    De toute façon, ces vins sont entrés dans le cercle des inabordables pour la majorité des vrais amateurs, ceux qui achètent des bouteilles pour les boire et les partager avec leurs amis.

  • Claude C

    Le verdict est tombé… Qui s’en soucie ? Les propriétaires, les spéculateurs, les soi disant journalistes-critiques et tutti quanti. Pour le particulier , le seul résultat sera que certains de ces vins promus vont faire l’objet d’enchères plus importantes

Les commentaires sont fermés.

Vous aimerez aussi

Domaine des Ardoisières : le nouvel élan de la Savoie

Rares sont les vignobles créés récemment ex nihilo et qui, quelques années à peine plus tard, sont déjà devenus une référence pour la région. C’est le cas du domaine des ...

Vente à prix fixe – Le vin du jour : Corton GC Grancey 2005, Domaine Louis Latour

10 catalogues, près de 3500 lots…il y a de quoi perdre la tête dans cette nouvelle vente à prix fixe. Alors iDealwine a décidé de vous guider en sélectionnant chaque ...

Le domaine partagé de Gilles Berlioz (Savoie) : des vignes cultivées comme un jardin

Gilles Berlioz est un surdoué de la viticulture et de la vinification sur son petit domaine de 3,5 ha qu’il bichonne comme un jardin. « Une adresse incontournable », d’après ...

Partage(s)