Belles enchères : 4081€ pour un chambertin 1971 du domaine Armand Rousseau

Un lot comportant trois bouteilles de chambertin 1971 signées Rousseau a été adjugé 12 240€ le 12 avril dernier sur iDealwine. Cette envolée témoigne une fois de plus de la soif insatiable des amateurs pour les grands crus de la Côte de Nuits.

Les enchères on-line d’iDealwine regorgent de trésors rares, notamment en provenance de cette côte de Nuits qui fait fantasmer les amateurs du monde entier. Déjà difficiles à acquérir à leur sortie du domaine, les grands crus de Bourgogne, deviennent en effet rapidement introuvables sur le marché. Alors, quand une année d’anthologie se présente, sans surprise les prix s’envolent, suscitant l’appétit d’amateurs qui enchérissent des quatre coins du globe. Le chambertin 1971 proposé aux enchères le 12 avril dernier n’a pas fait exception à la règle. Issu d’un domaine créé par Armand Rousseau au début du XXème siècle, il a été vinifié par son fils Charles, aux commandes à compter de 1959. Grand millésime de la décennie, 1971 a en effet bénéficié de conditions climatiques idéales : un printemps doux, qui a favorisé une floraison précoce de la vigne, un été parfait permettant aux raisins d’atteindre un niveau de maturité exceptionnel. Il en a résulté des vins charnus autant qu’harmonieux. Le chambertin du domaine Rousseau, réputé pour son remarquable potentiel de garde, a fait l’objet de toutes les attentions jusqu’aux dernières secondes de la vente. A l’issue d’une âpre bagarre c’est un amateur Américain qui a finalement remporté l’enchère, à 12240€ le lot, soit 4080€ la bouteille !

Autre signature culte, celle du domaine Georges Roumier. Issu du même millésime 1971, un lot de deux bouteilles du grand cru bonnes-mares a quant à lui aussi achevé sa course à 7800€, soit 3900€ le flacon, tombant dans l’escarcelle d’un professionnel britannique. Dans la même vente, un chambolle-musigny Les Amoureuses 1976 a été adjugé 1400€. Mais les années plus récentes ne sont pas en reste : ce même cru, dans le superbe millésime 2002, s’est vendu 1590€ à un amateur de Hong Kong. On notera au passage le succès d’un grand cru tout aussi rare, mais cette fois-ci en blanc : le corton-charlemagne du domaine Coche-Dury a été acquis 2280€ dans le millésime 2007 par un enchérisseur Chinois et 2220€ en 2009 par un professionnel Danois.

Le phénomène Clos Rougeard

Voilà un domaine qui n’en finit pas de faire parler de lui. Plus un mois ne se passe sans qu’un nouveau record ne soit battu sur les vins du Clos Rougeard ! Lors de la vente du 12 avril c’est la cuvée Le Bourg, issue de l’exceptionnel 1989 qui a fait la Une, s’acheminant désormais vers le seuil des 1000€. Un amateur Français l’a remportée contre la somme de 924€, ce qui représente une nouvelle hausse de 116% du prix de la bouteille par rapport à sa précédente cotation iDealwine.Enchere-Clos-Rougeard

Dans cette vente on notera par ailleurs la bonne tenue des cours des grands crus bordelais (+12% pour petrus 2001 à 1840€, +15% pour château-margaux 1990 à 804€). Les années moins prestigieuses ne sont pas en reste, en témoigne le succès de haut-brion 1997 à 308€ (+22%), de château-angélus 1994 à 251€ (+31%), ou encore de cheval-blanc 2002 à 346€ (+20%). Toujours dynamique, le Rhône a enregistré de belles enchères sur des domaines tels que Rayas et Pegaü à Châteauneuf ou Jamet en Côte-Rôtie. En Champagne la belle percée des millésimes collector signés Taittinger se poursuit (564€ pour un magnum 1983 de la cuvée Comtes de Champagne). Toujours au sommet, la très rare cuvée Vieilles vignes françaises 1988 prend sans surprise la direction du Royaume-Uni au prix de 1200€. Pour finir sur un cognac, une Grande Champagne de 1893 a fait le bonheur d’un amateur des Pays-Bas pour la somme de 2962€.

Retrouvez notre dernier rapport, et les plus belles enchères de la vente du 12 avril 2017

Demandez une estimation pour la vente de votre cave

En savoir plus sur la revente de vin via iDealwine

Consultez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Côte de Nuits : belles enchères sur les grands crus du domaine Dujac

PARUTION : Baromètre iDealwine 2017, une analyse prospective des ventes aux enchères de vin

Palmarès : le TOP 50 des vins les plus chers en 2016

Belles enchères : Guigal, Jamet, Gangloff, Rostaing font honneur à Côte-Rôtie

Belles enchères : de Bordeaux au sud de la France, la quête insatiable de la rareté

10 320€ pour un romanée-conti 1991 (+28%) adjugé le 14 décembre sur iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Comment fait-on du champagne ?

La "méthode champenoise" est aujourd'hui une terminologie protégée, qui fut mise au point au cours des 18e et 19e siècles. Car "il n'est de champagne que de Champagne". Résumons ensemble ...

Une langue électronique pour évaluer le vin

Des chercheurs de l’institut de microtechnologie de Barcelone ont mis au point un outil pour le moins surprenant sinon terriblement ...

Le Rouge & le Blanc : de la Nahe à Bergerac, en passant par l’Alsace et Beaune

Ca y est ! Le nouveau numéro de la revue Le Rouge & Le Blanc vient de paraître ! Cette fois-ci, le journal nous amène découvrir la toute jeune région ...

Partage(s)